Top 10 des villes abandonnées

Des rues silencieuses, des bâtiments délabrés, des restes de maisons et de bureaux, les villes abandonnées offrent une vision envoûtante d’une vie autrefois florissante. Voici une sélection de 10 villes qui ont connu ce sort.

1. St Elmo, Colorado, Etats-Unis

St Elmo

Ancienne ville minière en plein essor, située au centre du Colorado, St. Elmo a été abandonnée lorsque le chemin de fer fermé en 1922. La plupart des bâtiments, y compris les magasins, les maisons et l’église ont été laissés intacts.

2. Chaco Canyon, Nouveau Mexique, Etats-Unis

Chaco-Canyon

Chaco Canyon est un ensemble de quelque 3 600 sites archéologiques appartenant à la culture anasazi, situé au sud-ouest des États-Unis dans l’État du Nouveau-Mexique. Il connut son apogée du IXe au XIIIe siècle de notre ère et fut un carrefour commercial et une place religieuse importante.

3. Bodie, Californie, Etats-Unis

Bodie

Bodie est une ville fantôme située en Californie, sur le versant oriental de la Sierra Nevada, dans le comté de Mono, à environ 120 km au sud-est du Lake Tahoe à une altitude de 2 550 m.

Située en Californie, sur le versant oriental de la Sierra Nevada, Bodie était une ville minière animée et comptait 8500 habitants en 1879. La ville était connue pour la violence qui y régnait. En une décennie, les gisements d’or avaient largement diminué et la population avait commencé à décliner jusqu’à l’abandon total de la ville.

4. Humberstone et Santa Laura, désert d’Atacama, Chili

Humberstone

Ces deux villes, nées de l’exploitation du salpêtre, dans le nord du Chili, ont été abandonnées en 1958. Certains bâtiments ont été bien préservés, notamment le théâtre avec ses chaises originales, des maisons, une piscine en fonte, fabriquée avec la coque d’un navire, un hôtel, et des magasins avec encore les prix affichés.

5. Bhangarh, Rajasthan, Inde

Bhangarh

Bhangarh, capitale locale dans nord-ouest de l’Inde a été rapidement abandonnée après sa conquête par le raja de Jaipur dans les années 1720. Les ruines, comprenant des temples, des maisons, un fort et un bazar médiéval seraient hantées selon les croyances locales, et d’étranges légendes entourent la naissance de la ville et son rapide déclin.

6. Kayaköy, Anatolie, Turquie

Kayakoy

A l’issue de la guerre qui opposait la Grèce à la Turquie, en 1923, plus d’un million de Grecs vivant en Turquie ont été rapatriés, et Kayaköy, un village d’environ 200 habitants, dans l’ouest de la Turquie a été abandonné. Les restes de centaines de maisons détruites et deux églises grecques orthodoxes ont été conservés pour former un site historique.

7. Pyramiden, Svalbard, Norvège

Pyramiden

Pyramiden est une ancienne localité du Svalbard, un campement russe et une communauté minière située sur l’île principale de Spitzberg. Son nom lui vient d’une montagne en forme de pyramide au pied de laquelle elle fut fondée par des Suédois en 1910. Au printemps 1998, la production de la mine cessa complètement, la ville a donc été abandonnée, et seulement 7 gardiens occupent la ville pendant la saison estivale. Elle fait désormais partie de la longue liste des villes fantômes du Spitzberg, comme Grumantbyen, Colesbukta ou Advent City.

8. Herculaneum, Naples, Italie

HerculaneumItaly

À l’été 79 après J.-C., l’éruption du Vésuve a totalement détruit la ville romaine d’Herculanum, tout comme Pompéi, Stabies et Oplontis. Des fouilles archéologiques ont permis de découvrir des villas privées, des magasins, des bains publics, et de nombreux objets du quotidien.

9. Belchite, povince de Saragosse, Espagne

Belchite

Belchite est connue pour avoir été le site de l’une des batailles les plus symboliques, si ce n’est l’une des plus importantes, de la guerre d’Espagne. Le village fut pris et repris à de multiples reprises par les nationalistes puis par les républicains. Lors des combats de la bataille de Belchite, en août et septembre 1937, le village fut complètement détruit.

10. Kolmanskop, Namibie

Kolmanskop

Kolmanskop a été fondé à la fin du XIXe siècle par des colons allemands. Bâtie en 1908, la ville a connu une prospérité fulgurante grâce à l’exploitation du diamant. Elle a atteint son apogée en 1920 puis s’est éteinte doucement au cours du XXe siècle. Durant sa période d’opulence, Kolmanskop importait l’eau potable depuis Le Cap en Afrique du Sud, distante de plus de 1 000 kilomètres.
C’est aujourd’hui un village fantôme, envahi par le sable du désert de Namibie. L’exploitation diamantifère se poursuit cependant. Quelques mineurs y travaillent et utilisent encore certaines infrastructures comme le théâtre ou la salle de jeu.

Top 10 des villes abandonnées