Birmanie – une capitale 6 fois plus grande que New York… Déserte

Deux journalistes du Guardian viennent de publier un article sur Naypyidaw (« la cité royale » en Birman), une ville sortie de terre dans les années 90. Construite par l’armé, elle est devenue, en novembre 2007 la capitale de la Birmanie. Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, cette ville immense est déserte !

Naypyidaw - Birmanie

D’une superficie de 4800 km² soit six fois la taille de New York, avec des voies de circulation pouvant accueillir jusque 20 files de véhicules, et qui s’étendent à perte de vue, la capitale birmane conjugue les superlatifs, mais elle ne compte que très peu d’habitants.

Naypyidaw - Birmanie

Elle a été construite pour des raisons géopolitiques, dans le but de délocaliser l’ancienne capitale Rangoun, trop exposée d’après les dirigeants à une éventuelle invasion, de par sa situation sur le delta du fleuve Irrawaddy, au bord de l’océan Indien.

Naypyidaw - Birmanie

De nombreux chantiers sont en cours, il y a très peu d’infrastructures, les transports publics sont quasi absents, les installations téléphoniques inexistants, la ville manque de tout. Mais paradoxalement, on y trouve un temple bouddhiste de 99 mètres de haut, deux stades de 30 000 places, quatre parcours de golf, un jardin zoologique ou encore un musée de pierres précieuses.

Naypyidaw - Birmanie

 

« Rien ne bouge. Officiellement la population de la ville est d’un million d’habitants, mais nombreux sont ceux qui doutent de ce chiffre. Un dimanche après-midi ensoleillé, les rues sont silencieuses, les restaurants et les hôtels sont vides. Cela ressemble à une image terrifiante d’une banlieue américaine après l’apocalypse, comme un film de David Lynch filmé en Corée du Nord »

Naypyidaw - Birmanie

Source : The Guardian

Birmanie – une capitale 6 fois plus grande que New York… Déserte
Mot clé :